France - p156e - 500 Francs - 5.7.1984 - Banque de France


Fiche technique

Pick №156e
Valeur faciale500
DeviseFranc
EméteurBanque de France
Date5.7.1984
RectoBlaise Pascal, Tour St. Jacques (Paris)
VersoBlaise Pascal, Monastère Port Royal des Champs (Versailles)
Signature(s)Tronche / Dentaud / Strohl
L x H (mm)180 x 97
№ de série532214997 X.213
EtatSUP
MatièrePapier
TypeBillets émis

En savoir plus

Le 500 francs Pascal est un billet de banque français créé le 4 janvier 1968 et émis le 7 janvier 1969 par la Banque de France à la place du 500 francs Molière. Il fut suivi par le 500 francs Pierre et Marie Curie.

Faisant partie des plus hautes coupures émises par la Banque de France2, il fut imprimé de 1968 à 1994 et resta en circulation jusqu'en 1997. Il fut échangeable auprès de la Banque de France jusqu'au28 février 2007 contre 76,22 euros. La Banque de France estimait qu'au 15 janvier 2009, il restait encore 2,67 millions de billets en possession de particuliers bien qu'il n'ait plus cours légal depuis 12 ans.

Le billet a été illustré par Lucien Fontanarosa (1912-1975) et la gravure réalisée par Robert Armanelli et Claude Durrens.

Les tons dominants sont le jaune et le marron clair.

Au recto : au centre, Blaise Pascal reposant sa tête sur sa main et en fond à gauche le clocher de l'église Saint-Jacques-de-la-Boucherie (tour Saint-Jacques) à Paris et à droite, la cathédrale de Clermont-Ferrand.

Au verso : au centre, le même portrait de Pascal, puis en fond, le colombier et la chapelle de l'Abbaye de Port-Royal.

Le filigrane représente le masque mortuaire de Pascal.

  • Ce billet était appelé communément "un pascal".
  • Un projet avait été commandé à Pierrette Lambert en 1980 pour un billet de 500 francs « Art médiéval », motif qui fut également testé en 1983 pour une coupure de 1 000 francs, jamais émise. En 1986, Lambert exécuta un projet très avancé de vignette « 500 francs Anne de Bretagne et Renaissance » qui fut également annulé, après avoir été envisagé pour une valeur de 1 000 francs5.
  • Le 11 mars 1984 sur le plateau de l'émission télévisée Sept sur sept, le chanteur Serge Gainsbourg enflamma avec son briquet l'angle d'un billet de 500 francs, le laissant ostensiblement se consumer : il éteignit la flamme lorsqu'il ne demeura seulement que 20 % du billet. Ceci afin de protester contre ce qui lui restait après la « ponction du fisc ».


Pour l'achat de billets de banque de collection, visitez ma boutique en ligne sur monnaiesdumonde-shop.fr


Ce site est le reflet d'une collection privée de billets de banque. Il n'a pas de but économique, géopolitique ou historique. Certains billets présentés n’ont plus cours légal dans leur pays d’origine ; certains pays et/ou certaines devises n’existent plus.
La copie du site, de son contenu (même partiel) et la redirection des images sont strictement interdites. © David NISON - 2003 / 2019 - Tous droits réservés