Accueil

 
Les billets
Détails en +
L'encyclopédie
Statistiques
Les news
Actualités
Lexique
Contact
Annuaire
Echange-Vente
Faire un lien
Plan du site

Moteur interne



Bookmark and Share




 
  
 >> Accueil / L'encyclopédie / Gérer sa collection / Les unions bancaires

 Les unions bancaires     [mis en ligne le : 05/08/2012]
Quelques méthodes pour vous aidez à identifier la provenance de vos billets de banque de collection

   

L’euro (code iso : EUR, symbole : €) est la devise officielle de l'ensemble de l'Union européenne et la monnaie unique commune à seize de ses États membres, qui forment la zone euro.
Certains États ou territoires utilisent cette monnaie de facto, comme le Monténégro ou le Kosovo, de par l'influence des pays de la zone euro, sans que l'euro soit leur monnaie officielle.
Mis en circulation le 1er janvier 2002 sous sa forme fiduciaire, mais en usage dès 1999, il succédait à l’European Currency Unit (ECU), soit « l’unité de compte européenne », mise en service en 1979.
L'euro est la deuxième monnaie au monde pour les transactions, derrière le dollar américain, et, depuis décembre 2006, la première monnaie au monde pour la quantité de billets en circulation, avec 610 milliards d'euros.
Suivant le pays pour lequel a été imprimé le billet, celui-ci porte, au verso, une lettre précédant son numéro de série....

 Code Pays Date de mise en circulation
X Allemagne 01/01/2002
N Autriche 01/01/2002
Z Belgique 01/01/2002
V Espagne 01/01/2002
L Finlande 01/01/2002
U France 01/01/2002
T Irlande 01/01/2002
S Italie 01/01/2002
R Luxembourg 01/01/2002
P Pays-Bas 01/01/2002
M Portugal 01/01/2002
  Andorre 01/01/2002
  Monaco 01/01/2002
  Saint-Marin 01/01/2002
  Vatican 01/01/2002
Y Grèce 01/01/2002
H Slovénie 01/01/2007
G Chypre 01/01/2008
F Malte 01/01/2008
E Slovaquie 01/01/2009
D Estonie 01/01/2011
Lettonie 01/01/2014

Notes
  1. L'euro est également utilisé dans :
    • la Communauté autonome des Canaries, région ultrapériphérique de l'Union Européenne ;
    • les villes autonomes de Ceuta et Melilla.
  2. L'euro est également utilisé dans l'État libre associé d'Åland.
  3. En plus de la France métropolitaine, l'euro est utilisé dans :
    • les quatre départements d'outre-mer de Guadeloupe, de Martinique, de Guyane et de La Réunion, régions ultrapériphériques de l'Union Européenne ;
    • les deux collectivités d'outre-mer de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, régions ultrapériphériques de l'Union Européenne ;
    • les deux collectivités d'outre-mer de Saint-Pierre-et-Miquelon et de Mayotte, qui ne font pas partie de l'Union européenne.
  4. L'euro n'est utilisé que dans les provinces européennes des Pays-Bas.
  5. L'euro est également utilisé dans les deux régions autonomes des Açores et de Madère, régions ultrapériphériques de l'Union Européenne.
  6. L'euro n'est pas utilisé dans la République turque de Chypre du nord, non reconnue internationalement.

Source : Wikipédia

 

Le dollar des Caraïbes orientales ou dollar est-caribbéen (code iso : XCD) est la monnaie commune de huit des neuf pays ou territoires membres de l’Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO). Il est subdivisé en 100 cents.
Le dollar des Caraïbes orientales se dit East Caribbean dollar ou plus communément EC dollar (prononcer « ici dollar ») et se note EC$ (de préférence à $ pour éviter les confusions, notamment au sein de l’OECO).
Six des territoires utilisant cette monnaie sont des États indépendants : Antigua-et-Barbuda, la Dominique, Grenade, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les Grenadines et Sainte-Lucie.
Les deux autres sont des territoires d'outre-mer britanniques : Anguilla et Montserrat. Le seul territoire membre de l’OECO qui n'utilise pas cette devise sont les îles Vierges britanniques (un autre territoires d'outre-mer britannique) qui utilisent le dollar des États-Unis.
La population utilisatrice de cette monnaie est estimée à environ 600 000 personnes (estimations des recensements de 2005 et 2006).

A Antigua-et-Barbuda
D la Dominique
G Grenade
K Saint-Christophe-et-Niévès
L Sainte-Lucie
M Montserrat
U Anguilla
V Saint-Vincent-et-les Grenadines
Le Dollar EC a été introduit en 1965 pour remplacer le Dollar des Indes orientales. Son taux de change est indexé sur le Dollar US.
Depuis le 1er avril 2008, les billets de la ECCB ne comportent plus de lettre code d'identification du pays émetteur :
    

 

La Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest ou BCEAO est un établissement public international regroupant huit pays de l'Afrique de l'Ouest membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine. La BCEAO est libre de composer des fonds de réserve supplémentaires (en métal ou en devises) avec d'autres banques centrales afin de faciliter le commerce international et disposer de réserves de change supplémentaires dans d'autres devises que l'euro, ou de mettre fin à la convertibilité du franc CFA BCEAO (code iso : XOF) avec l'euro si nécessaire.

Les pays membres ont des billets identiques ; une lettre permet de connaître de quel pays ils sont issus...

Jusqu'en 1971

Aujourd'hui

A Côte d'Ivoire A Côte d'Ivoire
B Bénin B Bénin
C Burkina Faso C Burkina Faso
D Mali D Mali
E Mauritanie S Guinée-Bissau (depuis le 02/05/1997)
H Niger H Niger
K Sénégal K Sénégal
T Togo T Togo

       

 

La Banque des États de l'Afrique Centrale ou BEAC, institution officielle de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale), est un établissement public multinational groupant les 6 États de la CEMAC. Elle a pour missions :

  • d'émettre la monnaie et en garantir la stabilité.
  • de définir et de conduire la politique monétaire applicable dans les pays membres de l'Union.
  • de conduire les opérations de change.
  • de détenir et gérer les réserves de change des pays membres.
  • de promouvoir le bon fonctionnement du système des paiements dans l'Union.

Les pays membres ont des billets identiques Franc CFA (code iso : XAF) ; une lettre permet de connaître de quel pays ils sont issus...

Jusqu'en 2001

Depuis 2002

C République du Congo T République du Congo
E Cameroun U Cameroun
F République Centrafricaine M République Centrafricaine
L Gabon A Gabon
N Guinée Equatoriale F Guinée Equatoriale
P Tchad C Tchad

       

 

Le franc Pacifique, aussi connu sous le nom de franc CFP, est une monnaie qui a cours dans les territoires français de l’océan Pacifique : Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna.
Le franc CFP a été créé en décembre 1945 en même temps que le franc CFA, après les accords de Bretton Woods.
D’après une étude des services de l’Assemblée de Polynésie, légalement le Franc CFP signifie toujours « Franc des Colonies Françaises du Pacifique », appellation fixée par décret le 26 décembre 1945. Bien que l’appellation CFP ait évolué en « Communauté Financière du Pacifique » puis aujourd’hui en « Change Franc Pacifique », il n’existe aucun texte officiel modifiant l’appellation de 1945.
Il a le code ISO de monnaie : XPF. L’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) est la banque centrale des territoires français du Pacifique.

   
Depuis 1992, les billets ne sont plus distingués par le chef-lieu du territoire d’émission (Nouméa ou Papeete).

 

SUCRE, abréviation de Sistema Único de Compensación Regional (Système Unitaire de Compensation Régional), est le nom donné à la monnaie commune qui fut adoptée le 16 avril 2009 par les membres de Alternative bolivarienne pour les Amériques plus l'Équateur. Elle circulera pour commencer de manière virtuelle en tant que monnaie scripturale de référence afin d'éviter d'utiliser le dollar américain dans le commerce des 7 pays membres, le Venezuela, Cuba, la Bolivie, le Nicaragua, le Honduras, la Dominique et l'Équateur, formant ainsi une zone monétaire.

Admin

  

| David Nison - monnaiesdumonde.net © 2003-2014 | Droits réservés | Ajouter aux favoris |

International Bank Note Society
Ce site est le reflet d'une collection personnelle de billets de banque. Il n'a pas de but économique, géopolitique ou historique.
Certains billets présentés n'ont plus cours légal ; certains pays émetteurs n'existent plus, ont changés de nom, de monnaie...


- Site créé à l'aide du CMS DomPHP. Logiciel libre distribué sous licence GPL